Eternal Spirit RPG
Bienvenue sur Eternal Spirit RPG !

Un forum qui vient récemment d'ouvrir ses portes et qui est déjà actif... Incarnez le cheval dont vous rêvez et partez à l'aventure !

_________
Nous recrutons bientôt des membres pour l'équipe de modération Wink !


Incarnez un cheval du dessin animé Spirit l'étalon des plaines dans un RPG passionant !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Texte si l'image ne s'affiche pas

Partagez | 
 

 Tentation amicale.

Aller en bas 
AuteurMessage
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 21

MessageSujet: Tentation amicale.   Mer 30 Mai - 19:02

L'astre de midi, haut dans le ciel, me tape sur le dos avec puissance. La tête basse, je me tiens légèrement à l'écart du troupeau, dont certains essayaient désespérément de trouver un coin au frais. J'observe, attendrie, les poulains se cacher de la chaleur à l'ombre de leur mère. Un jeune yearling, contrairement aux autres, n'avait pas ce privilège, debout près de celle qui l'avait mise au monde couchée par terre. Je m'approche de lui, doucement, respirant fort. Le petit me regarde, les yeux ronds, puis après une bref hésitation, gambade vers moi. Je lui souffle tendrement sur les naseaux et le poulain recule son encolure pour venir me gratter le bas de l'épaule de ses petites dents. Je pose ma bouche sur son dos et le lui lèche l'échine. Sans me vanter j'avais, depuis mon arrivée dans le groupe, un succès auprès des plus jeunes. Sûrement dû à ce qu'il qualifient de courage, le fait de désobéir à la veille jument, dominante du groupe. Je m'interrompe pour le laisser rejoindre sa mère à présent réveiller. Je relève brusquement la tête, mon poitrail luisant de sueur. Je n'étais pas aller faire ma sortie habituelle, cause de la température accablante. Je la rabaisse, mes paupières ce faisant étrangement lourdes. À pas lents, je me dirige vers un arbre planté assez loin du troupeau. Tant pis, ça valait l'effort. Je me force à trotter, ne prenant tout de même pas la peine de le faire avec ma joie et mon élégance que j'aime tant montrer. Trop chaud.

Enfin. Ça m'a parut interminable, mais j'y suis arrivée. Je me laisse tomber sur l'herbe avec un long soupir. J'ai l'impression d'avoir parcouru toute la contrée au galop ! Je pose ma tête sur le sol. Mes yeux bleus se ferment automatiquement. Je mâche dans le vide, heureuse d'avoir trouvé un endroit plus frais. Les larges branches du pommier me procure l'ombre nécessaire, empêchant tout rayon de traverser la cime de l'arbre. Bientôt, je sombre dans les bras de Morphée.

Un bruissement. Furtif, rapide. Il n'échappe pas à mon oreille fine. Je mets fin à mon demi-sommeil, redressant fièrement l'encolure. Je cligne plusieurs fois des yeux, essayant de m'habituer à la lumière éclatante. Je dissimule une forme noire, vague. Je papillonne encore mes paupières. Un cheval se tient là, profitant aussi sûrement de la fraîcheur. Je ne vois que sa croupe, le large tronc cachant le reste de son corps couturé de cicatrice. Je baille et me lève silencieusement, me demandant si il ou elle s'était aperçu de ma présence. Le vent tourne en ma faveur. Elle. Une jument. Je marche d'un pas raide et engourdit et tourne de l'autre côté de l'arbre. Je semble la reconnaître. Ça me vient... Oui, c'est ça. Ravage. Sauvage, comme moi, mais qui ne cherche pas à sympathiser avec le reste du troupeau. D'une voix rauque, cause de la fatigue, je demande :

«- Ravage ? Que fais-tu là ? »

Pff. Si ça se trouve, elle ne doit même pas savoir mon nom, malgré le fait qu'elle devait sûrement avoir au minimum remarqué la présence de la pouliche la plus effrontée de la bande. Je ris intérieurement, repensant à mes dernières bêtises, attendant patiemment une réponse. D'instinct, je sais que celle-ci serait sûrement sèche. Mais je ne confirme rien, après tout, je ne la connait pas réellement pour savoir qui elle est au fond.




Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Re: Tentation amicale.   Mer 30 Mai - 21:05

    Je m'étais éloignée du troupeau assez tôt, je n'avais pas envie de m'embrouillée avec les autres pour le moment. Je marchais tranquillement mais je n'avais aucune idée d'où j'allais car en fait, je voulais simplement échappée à cette chaleur que dégagea l'astre jaune. En plus, avec ma robe sombre cela n’arrangeait rien ! Je marchais donc à la recherche de fraîcheur. Je m'arrêta quelques minutes pour observer le paysage autour de moi, la clairière était à quelques mètres de là et je savais qu'il y avait des pommiers. Bon et serviable, tout le contraire de moi. Je souris et repartit au pas pour arriver enfin à mon but.

    J'étais arrivée ! Je partis au petit trot et mes sabots foulèrent l'herbe, je secoua ma crinière marron et regarda autour de moi. Aucun cheval ? Mais c'était le pied aujourd'hui ... Je passa au pas et me mis sous un pommier qui m'offrait gourmandise et ombre. Quelques gouttes de sueur perlèrent sur le bout de mon nez avant de s'écraser au sol et de disparaître, avaler par la terre. Grâce à ma taille, je pus arracher facilement une pomme de l'arbre et je croqua dedans, un peu de bonheur dans ce monde triste quand même ! La pomme était sucrée et juteuse, je l'avala puis me mise dos à l'arbre avant de somnoler. Une voix me fit hausser un sourcil, une voix qui me demanda :

    «- Ravage ? Que fais-tu là ? »

    Oh non. Une jument venait de troubler le peu de bonheur que je n'avais presque jamais eu. De plus pour une question complètement débile à mon goût, ce que je faisais là ... Je me tourna vers elle et la fixa, c'était une jument pie aux crins noires et possédant quatre balzanes : Noires et blanches. Je lui jeta un regard noir et répondit froidement :

    « Je venais chercher calme et solitude mais voilà que tout mon projet est troublé. »


    Tiens, elle connaissait mon nom ? Quel était le sien ... Emyo ? Non, Ekiyo alors ... Non. Emi ? Non plus. Je réfléchis un moment, je connaissais cette jument mais que peu, je savais que beaucoup de jeunes l'admirait car c'était une petite rebelle qui n’obéissait pas à la dominante. Une effrontée pour moi. Les jeunes me craignaient, ils s'écartaient sur mon passage. En tout cas, nos caractères étaient bien opposés. Je me souviens ! La jument pie s’appelait Émiko ! Je m'ébroua et l'observa de mon air froid habituelle qui ne changera surement jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Tentation amicale.   Ven 1 Juin - 16:51


Elle semble tressaillir en entendant ma voix. Non pas de surprise, loin de là, mais comme si ma présence n'était pas la bienvenue à ses yeux. Elle fait pivoter ses oreilles et se retourne lentement, me toisant d'un regard froid. Ses yeux m'examinent de la tête au sabot. Je redresse l'encolure brutalement, presque vexée. Tant pis, j'ignore son geste. La jument à la robe sombre prend un air hautain et déclare :

« Je venais chercher calme et solitude mais voilà que tout mon projet est troublé. »

Un frisson invisible me traverse l'échine, dû à son intonation, cette voix si glaciale. Il y avait si peu de familiarité... En même temps comment faire sachant qu'on n'était pas amies ? Je m'ébroue et fais mine que ses élocutions ne m'ont pas atteint. J'étire même un sourire amicale. Si on ne l'était pas, on pouvait le devenir après tout. Mais au fond, je sais que ce ne sera pas chose facile. Son caractère qui semble complètement opposé au mien fera obstacle. Mais je n'aimais pas vraiment être en froid avec un cheval de mon propre troupeau, bien que celui-ci restait à l'écart. Et alors ? Moi aussi je ne suis jamais avec mes semblables, pourtant il se trouve que je suis assez appréciée. Enfin...

« Oh... Désolée d'avoir mis ton programme à l'eau. Mais c'était le seule source de fraîcheur tranquille. Je ne pense pas que tu m'embêteras, tu es plutôt silencieuse. Mais ne t'en fais pas, je ne serai pas une gêne pour toi. » dis-je avec un brin de sympathie.

Je l'observe une dernière fois et me détourne. Mon regard se pose sur le troupeau qu'on surplombe légèrement. Une odeur délicieuse sucrée m'enivre et me fait tourner la tête vers le sol. Une pomme rouge repose au pied du tronc du pommier. Je la saisis entre mes dents et croque dedans, laissant tombé l'autre moitié par terre. Je me penche une seconde fois pour l'avaler complètement. Mâchant longuement, je déglutis un ultime fois et entreprend de brouter l'herbe fraîche, encore abritée du soleil.


Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Re: Tentation amicale.   Mar 5 Juin - 11:47

La jument sembla tressaillir à ma réponse froide, en même temps je ne savais pas vraiment prendre d'autre ton et je ne cherchais pas à en avoir un autre. Les autres n'avais qu'à s'y habituer et puis fin de l'histoire ! Je détourna mon regarda de la jument pour observer un oiseau qui fabriquait son nid pour les prochains jours, la jument nommée Émiko - si mes souvenirs sont bon - semblait avoir un caractère totalement opposé du mien et si elle tenait à me parler cela ne m’arrangerait pas car je n'aime pas trop ça quand les autres sont ... joviale ? En même temps, je ne vais pas les obliger à être de mauvaise humeur ! La jument pie reprit la parole :

« Oh... Désolée d'avoir mis ton programme à l'eau. Mais c'était la seule source de fraîcheur tranquille. Je ne pense pas que tu m'embêteras, tu es plutôt silencieuse. Mais ne t'en fais pas, je ne serai pas une gêne pour toi. »

C'est vrai que la clairière n'était pas à moi même si parfois j'aimerais bien. De plus la pie me dit cela avec de la sympathie dans la voix ... Je soupirai doucement, oui, j'étais silencieuse sauf quand je me battais, j'étais du genre à parler à ma victime mais là il faisait trop chaud pour que je m’énerve. Je lui répondis d'un ton calme mais toujours froid :

« Si tu le dis ... Mais dis moi, ton nom est bien Émiko ? »


La jument détourna le regard et regarda le troupeau qu'on surplombait de quelques mètres. Je souris, cela donnait l'impression d'être puissante et j'aimai ça. Je redressai légèrement la tête et observa la jument qui mangea une pomme avant de brouter l'herbe fraîche qui se trouvait sous le pommier où de beaux fruits mûrissaient. J'arracha une touffe d'herbe et releva la tête pour mieux voir la pie, j'attendais sa réponse. Je connaissais peu de chevaux dans le troupeau et j'oubliais souvent leur nom sauf celui de la jument chocolat du nom de Malice, je m'en étais pris à elle et pourtant elle c'était défendue ... J'avais tout de même eu le dernier mot même si elle c'était enfuie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Tentation amicale.   Mer 6 Juin - 20:54

Je jette un rapide coup d'œil à l'astre déclinant, avant qu'un soupire fut arraché à la jument sombre. Je tourne vers elle la tête. Ravage semble abattue par la chaleur, comme moi. Je maintiens l'encolure basse, laissant quelques gouttes de sueur y descendre doucement avant de s'écraser au sol comme lorsque le ciel pleure.

«- Si tu le dis ... Mais dis moi, ton nom est bien Émiko ? »

Je relève subitement la tête, outrée par ses dits. Alors, comme ça, elle doute sur mon nom ? Légèrement vexée, je me sens presque rougir sous ma robe bicolore. Une chance que j'en ai une d'ailleurs ! Je l'observe, la bouche pleine de pomme que j'avale difficilement. Puis je plisse les yeux, faisant un petit sourire moqueur à moi-même. À croire que la doyenne ne criait pas assez mon nom. Je rigole intérieurement et la cherche du regard dans le troupeau qui parait si petit de là haut. Enfin, pas tant que ça. Mais le sentiment que me procure le peu de hauteur me donne tout de même un air de suffisance, et sans lâcher le groupe de chevaux, je répond :

«- Oui, c'est bien ça. Un nom bizarre ma foie... Enfin, on ne choisit pas tout. »

Je me détourne de mes semblables, me concentrant sur la Ravage qui, avec sa robe noire, ne doit plus supporter la chaleur. Encore heureux qu'on fait pas parties d'un de ces troupeaux vivant dans le désert arides. Honnêtement, j'en serai pas capable. Pourtant, sans me vanter, j'en ai un minimum du courage. La jument semble fixée un point dans la masse que font mes congénères à nos pieds. Je regarde d'où vient cette vague attention. Une tâche chocolat... Malice, je crois. Sa robe marron légèrement couturée de cicatrices comme ma camarade d'ailleurs.
... Et moi. Je plis mon encolure, examinant ma large blessure sur le flanc. Trois ans qu'elle me pourrit le vie. Je jure silencieusement, une flamme dansant quelques seconde devant mes yeux.



Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Re: Tentation amicale.   Lun 25 Juin - 14:53

    Tu lèves un peu les yeux pour observer l'horizon, tu soupires. Comment t'étais tu retrouver à parler avec cette jument, pourquoi t'avait t'elle adresser la parole et surtout pourquoi as-tu répondue ? Enfin, rien ne t'empêche de la laisser là en plan et de partir plus loin pour la paix et la tranquillité. Tu entends la pie de répondre :

    «- Oui, c'est bien ça. Un nom bizarre ma foie... Enfin, on ne choisit pas tout. »

    Tu tournes la tête vers elle, ses mots n'étaient pas faux et pourtant, toi, tu n'as jamais rien choisis. La mort de ta mère, les coups, les insultes, tes meurtres, les souffrances. Tu n'as jamais voulus tout ça et pourtant cela c'est passé. Tu secoues tes crins marrons et baisse la tête, tu as besoin d'avoir mal. Tu as besoin, vraiment. D'un coup, tu te mords l'antérieur gauche jusqu'au sang, tu relèves la tête et souris avant de t'éloigner de la jument en boitillant. Le sang coule dans l'herbe verte et tu t'arrêtes près d'un arbre. Cela fait du bien. Tu lèves les yeux et l'aperçoit, un étalon blanc aux yeux rouges, bien sûr. Tu délires encore une fois. Ce n'est que le fuit de ton imagination délirante et tu lui adresse la parole :

    « Enfin, tu es de retour ... »


    Un coup de vent et il disparaît. Tu baisses ta tête et soupires, la pie a dut te trouver folle à parler seule. Seule ? Pour toit il est bel et bien réel cet étalon blanc. Tu regardes ton antérieur sanglant avant de donner des coups de tête dans l'arbre qui se trouve près de toi.

    Bam, bam, bam, bam.


    Tu t'arrêtes, un petit filet de sang coule sur ton chanfrein mais cela te fais du bien. Tu renâcles et pivote vers la jument pie en la regardant d'un air froid. Tu as envies de l'attaquer mais tu t'es déjà blessée donc l'affrontement serait déséquilibrer et puis, aujourd'hui, tu ne veux pas te battre.

    [ Désolée du retard >.< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentation amicale.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentation amicale.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» [Bordeaux] Je résiste à tout, sauf à la tentation [Cédric]
» Avenir de l'amicale des Rôlistes de Miramas
» Eden de la tentation
» Rendez vous galant ou retrouvaille amicale ? [ PV Kaito ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Spirit RPG :: Terre des Indiens :: Forêt :: Clairière-
Sauter vers: