Eternal Spirit RPG
Bienvenue sur Eternal Spirit RPG !

Un forum qui vient récemment d'ouvrir ses portes et qui est déjà actif... Incarnez le cheval dont vous rêvez et partez à l'aventure !

_________
Nous recrutons bientôt des membres pour l'équipe de modération Wink !


Incarnez un cheval du dessin animé Spirit l'étalon des plaines dans un RPG passionant !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Texte si l'image ne s'affiche pas

Partagez | 
 

 La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anémone



Messages : 32
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Mer 13 Juin - 17:40

Anémone cligna deux fois des yeux, restant parfaitement immobile et réfléchissant à la situation délicate dans laquelle elle venait de se fourrer. Face à elle, un gentil nounours qui semblait assez en colère qu'elle l'ai dérangé pendant son repas. Oh, rien de bien méchant, si seulement il voulait bien la laisser partir en un seul morceau. En fait, au départ, elle gambadait joyeusement dans les plaines lorsqu'un bruit avait attiré son attention, et curieuse comme elle l'était, la jument chocolat n'avait pas pu s'empêcher d'aller voir ce qu'il se passait, et bien sur, elle n'avait pas raté l'ours qui était en train de manger des mûres et lorsqu'il avait vu le beau morceau de viande qui s'offrait à lui, le gros ours en peluche n'avait pas pu s'empêcher d'arrêter son repas. Bien sur, maintenant il était assez mécontent, parce que le morceau de viande en question l'avait fait courir un peu partout, et maintenant, il était assez irrité. Du côté de Anémone, celle ci n'en menait pas large, elle avait bien couru pour le semer, mais il arrivait toujours à retrouver sa trace, franchement, il n'y avait pas d'autre bout de viande plus intéressant qu'elle dans le coin ! Un bruit attira l'attention des deux animaux et ils tournèrent la tête vers un buisson. De ce buisson, sorti un lapin, tout blanc avec son pompon frétillant à l'arrière. Quand son regard croisa celui de l'ours, le lapin déguerpit, et l'ours, tout content d'avoir trouver une proie plus facile, lui couru après. La jument aux crins blanc mis un moment à comprendre sa chance et soupira de soulagement Elle baissa un moment la tête vers le sol et écouta les bruits alentours, puis, toute guillerette, elle repartit en trottinant comme si rien ne c'était passé. Son regard parcourut l'endroit où elle se trouvait, et bien oui, à vrai dire, à courir partout comme ça, elle n'avait pas fait attention où elle aller. Soudain, son regard pétilla d'intérêt et elle reconnu un des territoires des indiens. La Forêt de cendre, drôle d'endroit, et surtout, drôle de lieu. Anémone s'avança donc sur ces terres dans l'intention de les visiter et de rencontrer des chevaux indiens. Elle n'en avait jamais vu et était curieuse de savoir comment ils étaient. Elle se stoppa quand une silhouette équine apparut devant elle. Un immense sourire équin apparut sur son visage et elle bondit en avant, trottinant dans la direction de l'équidé. Quand elle fut suffisamment proche de lui, elle hennit pour signaler son approche mais resta à une distance de sécurité. Elle le regarda avec curiosité, mais elle, elle ne pouvait pas voir ce qu'il voyait d'elle, une jument à la robe chocolat toute poussiéreuse, aux crins blanc emmêlés avec des feuilles et des brindilles coinçaient dedans. Bon, elle n'y pouvait rien, c'était à cause de sa course poursuite, bien sur, l'image lui donnait l'air complètement débraillé et en plus elle était essoufflée.

- Bonjour ! hennit-elle Je m'appelle Anémone, et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Jeu 14 Juin - 18:11

Ses sabots se posaient doucement sur le sol, un à un. La plaine s'étendait au loin, tapis d'herbe verte ondoyante sous le vent du début de journée. Pour Diego, la journée s'annonçait bonne. Il était d'excellente humeur, et son indienne ayant des choses à faire, il put vaquer à ses occupations tranquillement et en toute liberté. A vrai dire, il ne savait que faire. Le camp soufflait un calme tranquille, et seul le bruit des occupations humaines habituelles se faisait entendre. Il arpenta le camp un instant, longeant les tipis. Quelques enfant vinrent le voir; amusé, il joua un instant avec eux. Mais lassé de se faire tirer les crins et se faire pincer les naseaux, il repartit de son pas lent. Quelques vieux indiens étaient assis sur de petits tabourets le long de leurs tipis; seul ou bien en groupe, ils discutaient ou regardait simplement la vie au village. Certains le suivirent un instant du regard; peu ignorait combien avait été convoité ce cheval et comme il était désiré. Mais seule Maïté avait accompli l'exploit de le chevaucher.

Le cheval à la robe de feu arriva au bout du village. Il sortit de son enceinte et s'avança dans les plaines. On pouvait voir çà et là quelques chevaux brouter paisiblement. Les oiseaux chantaient, une douce brise soufflait. Tout ceci était tellement apaisant. Mais soudain, un mouvement attira son attention; il était loin des terres indiennes et était seul. Il ne savait pas exactement ce qu'il avait vu, mais le bruit de cavalcade qu'il entendait lui confirmait que c'était bien un cheval. Et vraisemblablement poursuivi par quelque chose. Quelque chose de très gros. Il vit enfin ce qui se passait. Une jument café, poursuivi par un énorme ours en colère. Et de toute évidence, l'ours n'avait pas l'air de la courser pour simplement jouer avec. Il recula; son courage n'était pas très réputé; et à juste titre. Il se mit à l'abri, à un endroit où l'ours ne pourrait le voir. Pourtant, il le suivit. Avoir la mort de la jument sur la conscience lui aurait fortement déplu, il devrait intervenir si cela devait arriver. Bien qu'il doutât très fortement qu'il ne serait pas de force contre cette énorme mammifère.

Finalement, la chance pris la forme d'un petit lapin blanc, qui fila sous les grosses pattes de l'ours et le distrait un instant. Hésitant une vague seconde, il pencha pour l'option la plus facile et se jeta à la poursuite du petit lapin blanc. La jument était sauvée, à son grand soulagement. Il n'aurait pas à jouer au héros, finalement. Il hésita un instant à aller la voir; mais il se dit qu'elle venait de galoper un bon moment avec un ours à ses trousses et un peu de compagnie équine lui ferait surement du bien. Il avança dans sa direction, un vague sourire aux lèvres. Il hésita un instant à aller la voir, car il ne recherchait pas particulièrement de compagnie. Mais malgré tout, sa générosité l'emporta. Il s'approcha d'elle, ce qui la fit hennir. Malgré tout, elle sembla rester sur ces gardes et ne s'approcha pas de trop près. Elle lui dit:

"- Bonjour ! hennit-elle Je m'appelle Anémone, et toi ?"


"- On m'a nommé Diego."


Un petit blanc suivit. LA jument le fit rire intérieurement. Elle était mignonne, toute sale et essoufflée qu'elle était. Il ne lui fit pas part de cette impression, car elle risquait - à juste titre- de le prendre un peu mal. Néanmoins, son expression amusée devait légèrement trahir sa pensée. Tant pis.

"- Jolie course poursuite, avec cet ours. Il avait l'air si en colère que l'on croirait que tu lui avais volé tout son garde-manger."

Il réalisa alors qu'elle ne devait pas savoir qu'il l'avait suivie. Il tenta de s'expliquer.

"- Je vous ai vue au loin. Ne voulant pas avoir votre mort sur la conscience, je vous ai suivie pour vous apporter mon aide. Mais, la chance vous à sourit et l'ours a préféré un lapin à votre tendre robe..."



La jument penserait peut-être qu'il se moquait un peu d'elle; il ne faisait que la taquiner. Mais la situation avait un petit ton comique. Après tout, il pourrait faire plus ample connaissance.



merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Anémone



Messages : 32
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Jeu 14 Juin - 20:37

"- On m'a nommé Diego."

La femelle redressa la tête avant de l'incliner en avant en signe de salutation. Ses yeux pétillaient d'amusement. Elle était vraiment contente d'avoir rencontrer un autre cheval, surtout par ici. Et en plus, justement d'après le lieu, il devait être un cheval indien. Joyeuse, la jument piaffa alors que juste après un court silence, l'étalon reprenait, une expression amusée sur le visage qui devait refléter ce qu'il voyait d'elle.

"- Jolie course poursuite, avec cet ours. Il avait l'air si en colère que l'on croirait que tu lui avais volé tout son garde-manger."

Anémone cligna des yeux. Il l'avait vu ? Semblant apercevoir son étonnement, il repris, tentant de s'expliquer :

"- Je vous ai vue au loin. Ne voulant pas avoir votre mort sur la conscience, je vous ai suivie pour vous apporter mon aide. Mais, la chance vous à sourit et l'ours a préféré un lapin à votre tendre robe..."

La jument piaffa de nouveau, vraiment, il était très amusant celui là ! Elle se mit à tourner autour de lui, l'examinant sous tout les angles. Vraiment, en plus, il avait plutôt un physique avantageux. Cela l'amusa, son propre avis vis à vis de l'étalon l'amusait vraiment beaucoup. Elle leva la tête et la tourna vers l'arrière pour observer son dos. Vraiment poussiéreux tout ça, qui plus est, d'après ce qu'elle pouvait voir de ses crins, elle avait des feuilles et des brindilles mélangées dedans. Elle souffla, amusée et excédée. Finalement, elle refis face à Diego en le fixant de ses grands yeux noirs et espiègle avant de s'exclamer :

- Je suis contente de te rencontrer, Diego ! Tu es un cheval indien non ? C'est vrai que tu es monté ? Que c'est un bipède qui monte sur ton dos ? J'ai entendu plein de chose la dessus ! Et, je trouve vraiment ta robe très jolie, elle flamboie au soleil ! Dis , ils sont gentils les bipèdes ?

Complètement surexcitée et ayant envie d'en savoir plus, la jument chocolat ne pouvait pas s'empêcher de bombarder de questions l'étalon alezan. Continuant de lui tourner autour, elle le regardait avec espièglerie, comme un poulain qui voyait quelqu'un de très intéressant pour la première fois. A force de bouger sans cesse, elle souleva de la poussière et éternua avant de brusquement reculer puis de se ravancer.

- Et si on marchait en même temps ? Je ne peux jamais rester sur place très longtemps.

Dit elle sur un ton d'excuse avant de s'avancer dans la forêt de cendre tout en jetant un coup d'oeil en arrière après s'être arrêtée quelques pas plus tard et d'attendre Diego.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Mar 19 Juin - 15:19

La jument le salua d'un signe de tête. Amusée, ses yeux pétillaient de malice. Son état la rendait encore plus comique et sympathique aux yeux de l'étalon à la robe flamboyante. Les feuilles coincées dans ses crins et ses poils marron tout poussiéreux qui témoignaient de sa poursuite contre l'ours la rendait adorable. Il n'aurait pu lui donner un âge; mais comme ça, elle lui donnait l'impression de se trouver en face d'un jeune poulain, s'émerveillant devant chaque élément que la nature lui présentait. Un papillon, un nuage, tout était matière à rire, à s'émerveiller. Cela dépendait la bonne humeur autour de soit et dans le troupeau. Un poulain était toujours de drôle compagnie; ainsi il avait l'impression de pouvoir la comparer à un jeune cheval.

La jument piétinait, piaffait, s'excitait toute seule, encore une fois semblable à une pouliche. Cela fit 'sourire' l'étalon alezan. Elle se mit à lui tourner autour, comme pour le juger du regard. Avec sa robe flamboyante et sa réputation caractérielle parmi les indiens, il était habitué d'être la cible de regards. C'etait de toute manière assez flatteurs de voir de nombreux regards se poser sur lui; certes il n'avait aucune idée de ce que pouvait penser la jument. Pourtant, ce qu'elle pouvait penser de lui le laissait plutôt indifférent. Elle avait l'air bien sympathique et drôle; tout laissait penser que la conversation serait divertissante. Finalement, elle arrêta de tournoyer et se posta devant lui:

"- Je suis contente de te rencontrer, Diego ! Tu es un cheval indien non ? C'est vrai que tu es monté ? Que c'est un bipède qui monte sur ton dos ? J'ai entendu plein de chose la dessus ! Et, je trouve vraiment ta robe très jolie, elle flamboie au soleil ! Dis , ils sont gentils les bipèdes ?"

Son manège reprit, son agitation également. Elle le fit rire avec toutes ses questions enchainées, comme si elle ne pouvait attendre et les poser calmement une à une. Ce n'était pas la première fois qu'on lui parlait des hommes; cela surprenait toujours les chevaux sauvages de passage. Il discutait de temps à autre avec eux; ainsi il en apprenait également sur eux. Dans son incessante agitation, la jument fini par soulever de lourds nuages de poussière qui lui montèrent jusqu'aux naseaux et la firent éternuer. Elle recula puis revint vers lui.

- "Et si on marchait en même temps ? Je ne peux jamais rester sur place très longtemps."

- " Marchons donc et éloignons-nous de toute cette poussière." Ils se mirent donc en route, marchant dans la foret aux teintes grisâtres, vestiges d'un monstrueux incendie.

- "Pour répondre à toutes tes questions, je suis bien un cheval qui vit parmi les indiens. C'est bien vrai que les humais montent sur notre dos; mais seule une jeune fille monte sur le mien, elle s'appelle Maïté. La plupart sont gentils ne t'en fait pas. Si ce n'était pas le cas, voilà bien longtemps que je me serai enfui, tu ne penses pas ?
Pour ma robe.. Tu es bien gentille...


Il s'arrêta de parler un instant, regardant la forêt ou ce qu'il en restait, humant l'air chargé de particules lourdes de cendres. Il reprit.
- " Quand à toi, tu es bien poussiéreuse... Mais je te taquine. J'imagine que si tu me poses toutes ces questions, c'est que tu es sauvage ? Tu es seule, sans troupeau ? Cela m'étonne quelque peu à vrai dire. Comment t'es-tu retrouvée seule ici ?"

| |Désolée pour le retard||



merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Anémone



Messages : 32
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Mar 19 Juin - 16:48

- " Marchons donc et éloignons-nous de toute cette poussière."

Anémone calqua donc son rythme sur celui de l'étalon. Au début, elle s'amusa à observer les jambes de celui ci, calquant ses jambes sur le mouvement de Diego. Enfin, elle finit par s'arrêter quand elle trébucha et faillit se casser la figure. Elle redressa son encolure et regarda plutôt devant elle avant de de nouveau manquer de tomber. C'est la voix du cheval alezan qui la tira de l'observation attentive qu'elle donnait au sol.

- "Pour répondre à toutes tes questions, je suis bien un cheval qui vit parmi les indiens. C'est bien vrai que les humais montent sur notre dos; mais seule une jeune fille monte sur le mien, elle s'appelle Maïté. La plupart sont gentils ne t'en fait pas. Si ce n'était pas le cas, voilà bien longtemps que je me serai enfui, tu ne penses pas ?
Pour ma robe.. Tu es bien gentille...


La jument aux crins d'argent médita sur ses paroles puis hocha finalement la tête, oui il avait raison, si il ne se plaisait pas là bas, c'était sur qu'il serait partit depuis bel lurette. Elle fut tout de même plus attentive à sa dernière phrase et, la queue en panache, trottina fièrement en avant, mettant un peu de distance entre eux, la tête fièrement dressée et s'exclama :

- Bien sur ! Je suis toujours gentille, et en plus, j'ai toujours raison !

Amusée. Elle était vraiment amusée, elle l'aimait bien lui, il n'était ni froid ni distant, pas comme une autre étalon de sa connaissance. En plus, il ne la rabrouait pas comme l'autre ce le permettait, mais bon, elle l'aimait beaucoup aussi l'autre. La jument arrêta de s'agiter avant d'éternuer de nouveau, la cendre c'était vraiment pas fait pour elle. Ils continuèrent de marcher et le silence s'étirait jusqu'à ce que l'étalon alezan le brise de nouveau :

- " Quand à toi, tu es bien poussiéreuse... Mais je te taquine. J'imagine que si tu me poses toutes ces questions, c'est que tu es sauvage ? Tu es seule, sans troupeau ? Cela m'étonne quelque peu à vrai dire. Comment t'es-tu retrouvée seule ici ?"

- Oui, je vis seule, je suis libre et ne suis pas soumis aux règles des troupeaux. Et puis, je ne vois pas pourquoi cela t'étonne ! Je vagabonde un peu partout sans vivre dans un troupeau, mais j'ai fais partit de l'un d'eux lorsque j'étais jeune ! Ensuite, j'ai juste quitté mon troupeau pour avoir plus de liberté et pouvoir vagabonder à mon aise. Et toi, comment t'es tu retrouvé chez les indiens ? Tu crois que je pourrais rencontrer ta bipède ? Moi tant qu'on essaye pas de m'attraper, je ne reproche rien aux Hommes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Mar 19 Juin - 19:01

"- Bien sur ! Je suis toujours gentille, et en plus, j'ai toujours raison !"

Cette réponse l'aurait sans aucun doute excédé, mais venant de cette jument cela ne l'étonna même pas. A vrai dire, cela le fit rire. Elle était mignonne après tout. Surement insupportable à la longue, mais mignonne. La poussière, les brindilles et les feuilles en rajoutaient une couche, ainsi que ces éternuements continus dus à la cendre.

"- Oui, je vis seule, je suis libre et ne suis pas soumis aux règles des troupeaux. Et puis, je ne vois pas pourquoi cela t'étonne ! Je vagabonde un peu partout sans vivre dans un troupeau, mais j'ai fais partit de l'un d'eux lorsque j'étais jeune ! Ensuite, j'ai juste quitté mon troupeau pour avoir plus de liberté et pouvoir vagabonder à mon aise. Et toi, comment t'es tu retrouvé chez les indiens ? Tu crois que je pourrais rencontrer ta bipède ? Moi tant qu'on essaye pas de m'attraper, je ne reproche rien aux Hommes."

Finalement, elle vivait seule. Pourquoi pas ? Pourtant, il s'imaginait mal une jument aussi gaie seule, sans personne à qui raconter toutes des petites histoire. Personne avec qui rire. Personne avec qui vivre de petites aventures comme celle-la et se balader. Certes, elle pouvait aller ou elle le voulait et quand elle le souhaitait. Mais cela suffisait-il ?

Il réfléchir un instant et convint qu'elle devait souvent discuter avec les inconnus qu'elle croisait par hasard. Peut-être qu ces rencontres lui suffisaient; mais avait-elle de vrais amis qu'elle pouvait voir régulièrement ? Il n'allait pas lui demander, cela la vexerait sans doute, et à juste titre. Il l'apprendrai sûrement au fil de la conversation. Mais la jument lui avait posé une question à laquelle il n'avait toujours pas repondu.

-" Je suis né chez les indiens. Poulain, j'allais et venais à ma guise; peesonne ne me montait alors. Mais bientôt on tenta de me monter...Ce fut un peu compliqué. Mais Maïté me monte maintenant. Et je vis le plus souvent près du camp, même si je peux souvent en sortir. Quand a les rencontrer... Les indiens ne manquent pas d'envie d'avoir de nouveaux chevaux. Tu risquerais de te faire capturer. Mais si tu veux, nous pourrons aller aux alentours du camp sans nous faire repérer. Continuons d'abord cette balade d'accord ?"



merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Anémone



Messages : 32
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   Ven 6 Juil - 18:14

Anémone aurait sourit si elle l'avait pu, le rire de l'étalon l'amusé. Tout chez lui l'amusé, elle voulait le mener par le bout du nez et le faire rire, parce qu'il était gentil d'après ce qu'elle pouvait en voir. Plongé dans ses pensées, elle le laissa réfléchir sans le déranger mais espérait tout de même une réponse à sa question. Il ne la laisserait pas ainsi sans réponse de toute façon , il lui dirait si il ne pouvait ou ne voulait pas lui répondre.

[A FINIR] et je suis vraiment désolée pour le retard ! >_<


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un vilain défaut [PV Diego]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Spirit RPG :: Terre des Indiens :: Forêt :: Forêt des cendres-
Sauter vers: