Eternal Spirit RPG
Bienvenue sur Eternal Spirit RPG !

Un forum qui vient récemment d'ouvrir ses portes et qui est déjà actif... Incarnez le cheval dont vous rêvez et partez à l'aventure !

_________
Nous recrutons bientôt des membres pour l'équipe de modération Wink !


Incarnez un cheval du dessin animé Spirit l'étalon des plaines dans un RPG passionant !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Texte si l'image ne s'affiche pas

Partagez | 
 

 Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   Mer 4 Juil - 19:09



    Pouvoir, force, respect et réponses. Quatre choses dont tu voudrais avoir mais personne ne sait te répondre ni te respecter. Tu es obligée d'avoir le respect par la peur, pourquoi veux tu la force ? Tu l'as déjà pourtant non ? Oh. Encore plus ? Et pourquoi le pouvoir ? Diriger le Cimarron ? Devenir Maître de ces terres ? Que de beaux projets ...

    Ton souffle est saccadé, tes membres trembles, tes crins collent à ton pelage d'ombre. De nombreuses cicatrices ornes ton corps et ta tête, certaines sont ouvertes et d'autres guéries mais elles restent là. Elles te font souffrir mais au fond tu aimes ça non ? Tu t'arrêtes un moment, une goutte rouge perla de ton poitrail et atterrit dans l'herbe. Non, ce sang n'est pas le tien mais celui d'un puma, il t'a griffé la croupe et l'épaule gauche mais toi, tu l'as tué. Tu préfère tout de même faire souffrir les autres, les voir paniqués, entendre leur souffle saccadé, voir la peur dans leur yeux avant le trou noir. Passons. Que fais-tu là Ravage ? Tu te promènes ? Certainement.

    Tu repars au pas, tes muscles d'étalon roulent sous ta peau car oui, c'est une jument mais ses muscles sont très développés, pourtant elle n'est pas bien grande. Un mètre soixante-cinq pour être exacte. Tout en muscles et en folie. Ou pas. Peux être n'est t'elle pas folle ? Peux être faut t'il la connaitre avant de la juger ? A quoi bon ? Elle, elle ne prendra jamais le temps de vous connaître. Une légère secousse se fait ressentir mais la tu avances, tu t'arrêtes au bord d'un plateau. Tu domines. Un sourire malveillant étire ses lèvres noires. Un tremblement cette fois, plus fort que la secousse bien sûr.

    Ravage se fait secouée et des cailloux dégringoles. Tu couches tes oreilles et te redresses, secouant ses longs crins marron. Une brise agréable parcourent tes nombreux poils sombres mais bientôt un nouveau tremblement, encore plus puissant ! Et un grondement se fait entendre. La déesse sombre ronfle des naseaux et plisse les yeux, regardant attentivement les alentours ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Admin ~ Cheval du chef
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   Sam 22 Sep - 13:58

Une étendue verte, parsemée d'arbres et de rivières. Ici et là quelques équidés. Là bas, un grand pin centenaire. On peut distinguer le camp des cow-boys. Avec leur corral, leurs montures parfaitement brossées, soignée et éduquées. Mais comment pouvais-t-on vivre dans un cadre pareil? Tout y est organisé, au mètre près. Ce mors d'acier qu'ils vous engouffrent dans la bouche sans aucune pitié, aucune douceur. Cette cravache qu'il prennent pour la faire claquer sur votre croupe à la moindre erreur. Comment font ces chevaux pour vivre ainsi? Dans cet endroit?

De l'autre côté, un troupeaux comptant de nombreuses têtes. C'est le troupeau des chevaux sauvages. Je ne les comprend pas non plus. Leur vie n'a vraiment aucun but, ils passent leur journée à brouter et galoper. Rien de très glorieux. Et ils se disent "libre". Pour moi, ce n'est pas sa la vraie liberté. Je méprise vraiment ces modes de vie.
Enfin, là-bas, on peut voir le Camp des Indiens. Mon bon vieux chez moi. Certes, les enfants passent leurs journées à me tirer les crins en riant aux éclats mais, je n'ais pas à supporter la brutalité des cow-boys ni l'ennui des chevaux sauvages. Je me sens vraiment bien où je suis. Et puis, mon Indien s'occupe vraiment bien de moi. Il me comprend et me monte à merveille. Nous faisont un couple parfait. D'ailleurs, lui et lui seul n'a l'autorisation de monter sur mon dos. D'ici je n'arrive pas à le voir. Je vois seulement vaguement quelques tâches représentants les tipis et les enclos.
Tout est si beau. Le monde est à mes pattes, d'ici, je surplombe le monde entier.
Oui Je me trouve bien au sommet du cratère.

Un cailloux vient me taper le sabot, il ne m'a pas fait mal, mais il n'as pas bouger tout seul pas vrai? Je me retourne, furieux. La queue fouettant l'air et les oreilles rabaissées sur la nuque cherchant qui pourrait être l'auteur de cette mauvaise plaisanterie. Un grondement se fît maintenant entendre et de nombreuses pierres tremblent, bougent, roulent. Je bande mes muscles, afin de rester debout. La secousse se calme, ma respiration elle, devient plus forte et mon coeur s'accélère. Une autre revient mais plus forte cette fois-ci. Es-ce que j'ai peur? Non. Je ne connais pas ce sentiment. Je ne l'ai jamais éprouvé et ne l'éprouverait sans doute jamais. Je marche avec peine, évitant les rochers tremblants, dans l'espoir de trouver un endroit moins dangereux.

J'arrive de l'autre côté du sommet. Les mêmes pierres, la même absence de végétation, la même odeur putride. Je m'arrête net lorsque je vois à quelques mètres de là une jument à la robe aussi noire que l'ébène, parsemée de cicatrices. Je n'aime pas les inconnus. De plus, elle ne fait pas partie des Indiens. Quelle plaie. La jument se retourne les oreilles baissées et scrute les alentours. Elle ne semble pas avoir remarquer ma présence. Mon coeur c'est calmé et ma respiration redevenue calme et posée. Elle se tourne et, me remarquant se mit à me dévisager d'un air plutôt, étrange.


Citation :
Hawk, je t'ai perdu,
Par ma faute tu as périt,
Mon âme est fendue,
Jamais plus je ne laisserais tomber un ami.
By Aponi ღ


And a happy new year


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Re: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   Jeu 18 Oct - 19:57



Tu te retournes vers et t'arrêtes brusquement, là, un cheval te regarde. Un isabel. Un Indien. Tu le fixes méchamment et gardes tes oreilles bien plaquées contre ta nuque pour lui montrer qu'il n'est pas le bienvenus et que tu n'aimes pas les inconnus qui viennent trop près de toi. Tu renâcles et secoue ta crinière marron avant de te tourner et de descendre la montée. Tu longes quelques instant la montée avant de réapparaître derrière l'étalon. Tu le regardes en silence. Qu'il est pitoyable. Un soumis aux bipèdes. Comment peut-on être aussi ridiculisé ? Les chevaux sont fait pour être libre et prendre leur vie en main mais lui, il est trop lâche pour regarder la vérité en face et il préfère rester dans l'ombre de son pitoyable bipède.

Tu continues de le regarder. Tu aimerais bien le pousser, le voir tomber en hennissant. Tu soupires mentalement, pourquoi ne pas rester derrière lui, le coinçant ainsi au bord du précipice ? Ce serait plutôt amusant. Tu couches tes oreilles et continues de le regarder en silence. Les tremblements semblent c'être un peu calmer mais ... pour combien de temps ? Que c'est long. Quand l'étalon va se décider à se bouger ou a parler ? Qu'il est lent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Re: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   Mar 20 Nov - 17:20



Tu te retournes vers et t'arrêtes brusquement, là, un cheval te regarde. Un isabel. Un Indien. Tu le fixes méchamment et gardes tes oreilles bien plaquées contre ta nuque pour lui montrer qu'il n'est pas le bienvenus et que tu n'aimes pas les inconnus qui viennent trop près de toi. Tu renâcles et secoue ta crinière marron avant de te tourner et de descendre la montée. Tu longes quelques instant la montée avant de réapparaître derrière l'étalon. Tu le regardes en silence. Qu'il est pitoyable. Un soumis aux bipèdes. Comment peut-on être aussi ridiculisé ? Les chevaux sont fait pour être libre et prendre leur vie en main mais lui, il est trop lâche pour regarder la vérité en face et il préfère rester dans l'ombre de son pitoyable bipède.

Tu continues de le regarder. Tu aimerais bien le pousser, le voir tomber en hennissant. Tu soupires mentalement, pourquoi ne pas rester derrière lui, le coinçant ainsi au bord du précipice ? Ce serait plutôt amusant. Tu couches tes oreilles et continues de le regarder en silence. Les tremblements semblent c'être un peu calmer mais ... pour combien de temps ? Que c'est long. Quand l'étalon va se décider à se bouger ou a parler ? Qu'il est lent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice Cream



Messages : 141
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 20
Localisation : Genre. J'sais pas, je lis pas d'cartes.

MessageSujet: Re: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   Mar 20 Nov - 17:21

Upenou Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon
Admin ~ Cheval du chef
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   Ven 23 Nov - 22:14

L'animal plaque ses oreilles contre sa nuque. Je sens qu'elle n'est pas de nature amicale, ça tombe bien, nous voilà deux. La jument noire disparaît, mais je sens son souffle rauque derrière moi. Mh, elle n'est pas trop lente, pour une femelle. Mes oreilles à moi, restent en avant et mon attitude, bien plus décontractée que n'importe quel autre. Je me tourne doucement, sans aucune peur, aucun frisson ni même appréhension. Après tout, que peux bien faire une jument sauvage? Eux, qui passent leur vie à brouter et galoper. C'est d'un ennui. Mais, j'aimerais tout d'abord en apprendre un peut plus sur elle. Elle ne m'à pas l'air si bête qu'elle en à actuellement l'air. J'aimerais observer sa façon de jouer, de manipuler les autres. Je la regarde alors fixement dans les yeux, le sourire le plus hypocrite et méprisant du monde et reste là, sans bouger. Je l'observe, de bas en haut, cherchant la moindre faille, le moindre signe de faiblesse où même frémissement. Je la dévisage, sans m'arrêter, fixement, imperturbable. Des éclairs passaient dans mes yeux froids en parfait contraste avec mon attitude, j'aimait ça.

Nous sommes là, en haut du cratère, à se regarder l'un, l'autre. Nous voici entrer dans un duel de silence, que moi, Démon, ne briserait pas.

[désoler c'est très court et désoler du retard! ><]


Citation :
Hawk, je t'ai perdu,
Par ma faute tu as périt,
Mon âme est fendue,
Jamais plus je ne laisserais tomber un ami.
By Aponi ღ


And a happy new year


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dîtes, vous sentez le sol ? Il tremble non ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De quelle Race de Tolkien vous sentez vous le plus proche?
» As' ❧ Si un soir vous vous sentez seul, metter un film d'horreur normalement 30 minutes après vous allez vous sentir moins seul
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Spirit RPG :: Archives :: Corbeille :: RP's inachevés :: 1er Event ! :: Le Cratère :: Le sommmet-
Sauter vers: