Eternal Spirit RPG
Bienvenue sur Eternal Spirit RPG !

Un forum qui vient récemment d'ouvrir ses portes et qui est déjà actif... Incarnez le cheval dont vous rêvez et partez à l'aventure !

_________
Nous recrutons bientôt des membres pour l'équipe de modération Wink !


Incarnez un cheval du dessin animé Spirit l'étalon des plaines dans un RPG passionant !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Texte si l'image ne s'affiche pas

Partagez | 
 

 Le Miroir du Soleil

Aller en bas 
AuteurMessage
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Le Miroir du Soleil   Jeu 29 Mar - 20:24

Le soleil de midi était haut dans le ciel. L'astre irradiait la plaine des ses rayons dorés, offrant à chaque élément du paysage un éclat brillant et une couleur vive. L'herbe semblait grasse et juteuse, appétissante. Le temps était magnifique et chaque caillou posé sur le sol était sublimé par cette lumière solaire. L'eau du lac scintillait de mille feux, le soleil semblait brule dedans. De vagues ondulations se formaient à sa surface, provoquées par la douce brise qui soufflait. Ce léger vent apportait une agréable fraicheur et des sentences de fleurs sauvages. L'air semblait pur et sentait bon. On voyait les oiseaux voler dans les airs, on entendait leurs douces mélodies, portées par le vent.

Les reflets dansaient allègrement sur la robe lustrée de Diego. Ils s'entrecroisait à chaque mouvement de son flanc, et semblaient ruisseler comme l'eau clair du torrent. Ses crins ondulaient doucement et paisiblement dans la brise, et un air de calme et de paix planait dans l'air. L'étalon de feu était d'une humeur excellente. Ils y avait probablement plusieurs raisons à ça. Le beau temps lui faisait voir les choses d'un meilleur œil et plus agréable. Son caractère était toujours plus facile à supporter dans ces conditions.
Cette joie était aussi probablement due également à la bonne odeur de pommes, juste à côté de ces naseau à son réveil. Quelle satisfaction de voir le petit tas de fruits posé à côté de lui ! Vraiment, Diego aimait cette indienne, qui lui rendait la pareille.

Alors, c'était le cœur léger et plein de bonnes intensions qu'il était parti ce jour là. Il allait faire une petite promenade comme il le faisait régulièrement. Il ne savait pas vraiment où aller; il était libre de cavalier, Maïté étant occupée à autre chose. Alors, il était parti le nez au vent, guidé par ses pas. Il avait finit par arriver ici, au lac, de fort bonne humeur. Il ne savait pas exactement où il était, mais il n'était pas inquiet. Il n'allait pas se perdre, il avait toujours retrouvé son chemin jusqu'à maintenant. Lorsqu'il fut sur les berges du lac, il dut plisser les yeux, aveuglé par les reflets du soleil sur la surface de l'eau. Tout de suite, il eut envie de se baigner, le temps était chaud et il avait galopé un petit moment déjà.

Il s'approcha des berges, trottinant joyeusement et s'apprêtait à entre dans le lac, lorsqu'il s’aperçut qu'un autre cheval se trouvait là. Il s'approcha de lui, allègre. Il avait bien envie de se baigner avec un ami aujourd'hui, et on se fait des amis partout. Pourquoi pas ce cheval inconnu jusqu'à maintenant ?


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

8 [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] , merci :3

ISMÄEL:
 

merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Shakspeare

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Sam 31 Mar - 10:20

Le lac. Un endroit que j'adorais côtoyer. Mon cavalier avait installé son camp non loin de là et je pouvais me déplacer à ma guise autour de ce magnifique endroit. Bien sûr, je n'avais pas vraiment laissé le choix à mon cavalier. Alors qu'il dormait encore jusqu'à l'aube, j'avais pu me détacher de la branche à la quel j'étais relié. Jimmy était gentil mais un peu naïf. Il croyait que parce que j'étais né au fort, j'étais donc un cheval qui ne pensait pas du tout à la liberté. Il se trompait. Comment un cheval, même né en captivité depuis des générations, ne peut pas penser à la liberté. Liberté. C'était un bien grand mot pour désigner plusieurs choses. Chacun en a sa propre vision. Pour moi, liberté c'est galoper sans fin dans les plaines, sans personne pour vous dire quoi que se soit. Personne sur votre dos, qui vous donne des ordres complétement absurdes et sans aucun sens. J'aurais aimé que ma mère n'existe pas, ou du moins, ne se fasse pas capturé par les cow-boys. Une saillie de force, ça ne s'oublie pas, même quand on meurt.

Ce matin donc, j'avais décidé de me balader autour du lac. Bien sur, je retournerai voir mon petit Jimmy. J'étais très attaché à lui, et de toute façon, la vie sauvage ce n'était pas pour moi. Ça m'ennuierai vite. Je suis né chez les cow-boys, et j'y resterai. Rien ne pourra me faire changer d'avis, rien n'y personne. Avec le licol de fortune que me fabriquait Jimmy, j'étais sur de pouvoir m'évader au petit matin. Il suffisait de tirer sur un bout de ficelle, et hop, me voilà libre ! Étonnant, n'est-ce pas ? C'était presque toujours la même chose. Il était donc environ midi, si je me basais sur le soleil. Midi. J'ai du mal à croire que ça fait si longtemps que je suis là. Mon cavalier ne se manifeste toujours pas, alors, j'en profite. La chaleur était terrible, je préférais de loin la fraicheur de l'hiver que la chaleur du printemps, mais bon. Juste après avoir pensé à cela, une brise fraîche vint me fouetter le visage. Je souris, qu'elle ironie du sort.

Je m'approche du lac pour renifler la surface. Les cailloux qui sont sur la berge ne sont pas agréables du tout. Surtout ceux qui appuient sur la fourchette. Je tente de ne plus y penser pour que la douleur passe. Bref, le soleil est très haut dans le ciel bleu turquoise. Il n'y a aucun nuages, juste le soleil et le ciel. Je ne regarde pas le soleil car il brille très fort. J'ai peur de me griller les yeux si je le regarde. La chaleur étouffante me donnait envie de me baigner. Mais je ne savais pas du tout comment m'y prendre. Je ne me suis jamais baigné de toute ma vie. Je regarde mon reflet pas net du tout, ondulé au gré de l'eau. J'étais assez joli, j'aime bien me regarder. Le lac est donc un miroir géant, reflétant mon image. Je dis rien, une nouvelle brise caresse ma crinière. Je suis juste bien. Comme un imbécile, je veux retourner vers mon cow-boy pour retourner au fort ensuite. Pourquoi est-ce que je ne m'enfuie pas ? Pourquoi ? Suis-je si dépend que ça des hommes ? J'ai bien peur que oui. Sans personne pour m'épauler, je ne suis rien.

Je relève la tête, brisant d'un coup mes pensées. Un cheval s'approche de moi. Il est presque aussi grand que moi, mais il possède une tête bien plus fine. Il a l'air si sûr de lui, j'en perds me moyens. Sur sa fine tête, une belle liste blanche se dessine. Il est de couleur feu. On pourrait le confondre avec les flammes du feu ardent. Il a l'air si fier, si heureux. Je secoue doucement la tête. Shakspeare, ressaisis toi ! Ma fine crinière se balance ridiculement. J'inspire un bon coup et attend, la tête haute, que ce cheval me dise ce qu'il a à me dire. Mon ventre se tort dans tous les sens, impossible à contrôler. J'ai le cœur qui bat si fort que j'ai peur que ce cheval l'entende.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Spoiler:
 
005 Roses à mon bouquet. Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Mar 3 Avr - 19:33

Sa joie était sans limite. Comme pouvait-on avoir un caractère aussi changeant ? Oui, c'était étrange mais c'était ainsi. Sa colère atteignait des sommets en un rien de temps. Un colère indomptable, sauvage. Pareil à l'éclair qui zèbre le ciel, courte mais terrible. Nulle ne peut prévoir quand elle aura lieu, où elle frappera. Mais lorsque c'est la cas, mieux vaut être loin de là. Ne pas s'attirer les foudres de l'étalon alezan, le fuir dans ses grands jours. C'est probablement la chose à faire.

Aujourd'hui il rayonnait comme un soleil à part entière. Tout le rendait heureux, que ce soit la brise qui passait sur sa robe de feu ou le doux murmure des herbes sur la plaine. Même la douce mélodie des oiseaux l'enchantait, ce qui avait pourtant l'habitude de l'énerver au plus haut point. Aujourd'hui, son cœur battait la chamade et de l'énergie pure semblait couler dans ses veines. Ce trop plein lui donnait envie de bouger, de galoper... Il se sentait la force d'un titan. Il avait galopé, déjà. Mais cette sensation était restée et il avait finit par s'arrêter, les flancs agités et la respiration haletante. Un légère couche d'écume blanche et fine couvrait son encolure. Ses crins retombaient dessus et finissaient par être mouillés, eux aussi. Il avait parcourus une bonne distance, et à un rythme soutenu.

Après réflexion, un baignade dans le lac était une merveilleuse idée. Voilà un endroit où il allait pouvoir passer un bon moment en se rafraichissant. Le soleil était haut dans le ciel déjà, il pourrait profiter de sa chaleur lumineuse après ce bain dans le lac. C'était dans cette optique qu'il s'était approché du cheval gris qui se tenait devant lui. Il se tenait près de lui, mais l'observa un instant avant de prendre la parole.

Il me domine légèrement par la taille, et sa robe est d'un gris assez uniforme. Ses crins étaient coupés courts, et d'un blanc qui rappelait la neige de l'hiver. Un autre détail frappa Diego; une trace sur l'épaule de l'autre cheval. Un gros US, où les poils ne poussaient plus et où apparaissaient une peau dure et usée par le fer. L'étalon alezan eu une moue de dégout. Il n'y avait que des cow-boys pour faire ça à un cheval. Cela le fit frissonner. Il n'osait même pas imaginer dans quelles circonstances avaient lieu ce massacre. Comment pouvait-on rester avec ceux qui vous torturent ?

L'alezan sorti de sa rêverie. C'est vrai. Il était venu pour discuter et aller se baigner. Il lui jeta un dernier regard, son enthousiasme refroidi par ces pensées sombres. L'étalon semblait hésitant et peu sûr de lui. Mais cela ne gênait pas Diego, qui avait retrouvé sa gaieté et sa joie. Il lança:

" Tu viens te baigner ?"

C'est vrai qu'ils ne se connaissaient même pas. Il ne savait même pas comment il était appelé. Le cheval gris qui se tenait en face de lui allait surement se poser des questions en le voyant débarquer comme ça et l'apostropher. Peu de chevaux aimaient sympathiser avec les chevaux de cow-boys, mais pourtant il n'y avait pas d'humain à mmoins de quelques mètres de là. S'il y en avait un, le cheval aurait bien le temps de s'échapper après son bain ! Il se retourna un instant vers l'autre équidé. Après tout, ils allaient faire connaissance dans l'eau !


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

8 [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] , merci :3

ISMÄEL:
 

merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Shakspeare

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Jeu 5 Avr - 17:21

Je me réjouissais à l'idée de pouvoir être libre et sans loi. Cela faisait précisément deux jours que je marchais autour des terres avec Luc. Oui, deux jours. Mais cela ne me dérangeais pas, j'avais passé une fois une semaine entière sans voir le fort. Alors deux jours, ça ne me faisait pas peur. De toute façon, j'étais bien battue et je pouvais facilement tenir deux semaines sans éprouver la moindre fatigue. Mais surement à cause de mon gros manque de rapidité, les hommes pensaient donc que je n'étais pas endurant. Quel drôle de logique. Bref, j'étais plutôt de bonne humeur aujourd'hui. Je n'étais au pays des bisounours non plus, mais on pouvait facilement m'aborder sans que je dise quoi que se soit.

Je marchais sans que personne ne me dérange. Je ne voulais juste rien faire, profiter de cette marche libre. La selle n'était pas sur mon dos, Luc avait eut l'intelligence et la gentillesse de ma la retirer. Il savait comment s'y prendre avec moi. Me montrer qu'il était sur de lui et surtout, me montrer qu'il était fier de moi. J'aimais me sentir entouré de personne confiante qui savait où elles allaient. Et en plus, il était vraiment gentil avec moi. Il me comprenait, je me sentais toujours réconforté en sa présence. C'était vraiment agréable et c'est surement pour ça que je l'aimais. Je le prenais aussi en pitié. Il se faisait souvent avoir par des personnes qui l'utilisait à cause de sa naïveté. Je le réconfortais, et lui et moi, nous formions le couple parfait. Je le trouvais tellement bon que je ne pouvais me passer de lui. Je me mis à me remémorer notre première rencontre.

Flash back :
J'étais tout juste débourré quand je l'ai rencontré. Tout à fait par hasard, on me l'a confier car il fallait quelqu'un pour me monter. Comme il avait de bonne base avec les chevaux, et surtout les jeunes. Bref, il m'avait sellé déjà dans le plus grand respect, en pensant à me brosser avant. Mais je le trouvais triste, il avait la tête baissé et soupirait tout le temps. J'avais envie de lui demander pourquoi. Du coup, il m'intriguais beaucoup. Je le regardais tout le temps, penchant la tête sur le côté. Il me donnait régulièrement une caresse. Puis, lors de la monte, un coup de pistolet me fis peur et je le fis tomber. Luc se releva rapidement et au lieu de me frapper, comme j'en avais peur, il me rassura et remonta sur moi. Les autres se moquèrent, lui disant que cela ne servirait à rien et qu'il fallait me frapper. J'eus alors envie de me surpasser pour lui. Et c'est ce que je fis.
Fin du flash


Lorsque que le cheval alezan m'aborda, je fus assez surpris. Pour plusieurs raison. Déjà de trouver quelqu'un ici. Même si midi était une heure propice pour se baigner, peu de monde venait au lac seul. Pourtant, il était bel et bien seul. Je ne voulais pas paraître grossier et garda mon sourire habituelle. Mais j'avais peur, j'entendais mon cœur battre énormément. Il semblait sauvage, libre, sans loi. Moi, au premier coup d'oeil, on devinait que j'étais un cheval. Domestiqué. La marque. Rien que d'y penser, je frissonna. Les deux lettres U et S était imprimé sur mon épaule, laissant une peau où mes poils gris ne pousseront plus jamais. Jamais. Quel ne fus pas ma surprise quand je vis que ce cheval me demanda de sa baigner. Il ne se présenta même pas, mais on voyait qu'il était content de rencontrer quelqu'un. Cela me soulagea un peu. J'essayais de me détendre. Puis, j'ouvris à mon tour la bouche :

« Avec plaisir, étranger
Je meurs d'envie de me baigner ! »


Je souriais toujours même si j'avais la chose que j'aimais faire le moins. Des rimes, elles sortaient toutes seules de ma bouche. Même en faisait de gros efforts, je parlais toujours comme ça. C'était un automatique qui me gênait. J'avais l'étrange impression d'être faible, de passer pour un fillette. Une fillette, une pouliche. Mais tout en restant sage, ce qui donnait me donnait aussi l'impression d'être vieux.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Spoiler:
 
005 Roses à mon bouquet. Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Mar 17 Avr - 21:11

[Tu peux réduire un peu la largeur de ta signa please ?]

Lorsque j'eus posé ma question, l'étalon sembla se détendre un peu. Il devait surement craindre que je ne l'attaque, étant indien et lui cowboy. Mais aujourd'hui, j'étais d'une humeur fantastique, joyeux comme tout. Pourtant, il restait comme crispé et légèrement nerveux. Je me demandais pourquoi. Avait-il fait quelque chose de mal ? Etais-je impressionnant pour lui ? Je lui faisais peur ? Je n'y comprenais pas grand chose à vrai dire. C'était la première fois que je semblait inquiéter quelqu'un.

Pourtant, il répondit d'une voix posée et assez agréable à entendre.
« Avec plaisir, étranger
Je meurs d'envie de me baigner ! »


Je fus un peu surpris... Il avait une drôle de façon de parler, rythmée et mélodieuse. Et cette fin de phrase... Des rimes. Était-ce un hasard ? On eu presque cru qu'il récitait des mots et des phrases qu'il connaissait. Pourtant, cela restait naturel.
J'agitais les oreilles d'avant en arrière. J'étais un peu perplexe, mais pourtant mon envie de me baigner, elle restait. J'avais un surplus d'énergie et de bonne humeur à dépenser.
J'avais envie de bouger dans tous les sens et c'est un peu ce que je fis, m'agitant. Je ris intérieurement. Je ressemblais à un poulain à être aussi excité à la simple idée de me baigner. Et c'est surement ce qu'allait penser l'autre cheval. Enfin bon.

Je m'approchai de l'eau. Le sol était spongieux et mes sabots s'enfonçaient dans le rivage mouillé avec un petit bruit étouffé. Je regardai la surface; elle était lisse, brillante. Le reflet du soleil brillait de milles feux, m'éblouissant un instant. Je continuai d'avancer. J'avais maintenant de l'eau jusqu'au boulets. Puis aux genoux. Je continuai d'avancer, sentant avec délice l'eau froide monter sur mon corps, rafraichir mes muscles.
Bientôt l'eau m'arriva jusqu'au poitrail, et je m'arrêtai.


L'étalon était un peu derrière moi, je m'arrêtai pour l'attendre. Mais l'excitation repris le dessus et je n'attendis même pas qu'il arrive pour lui parler.

" Et comment te nomme-t-on ? Où vis-tu ? Près d'ici ? Loin ? "


Il le bombardait de question.. Allons bon. Il ressemblait encore une fois à un poulain. A croire qu'il ne s'était jamais baigné.
J'attendis sa réponse, plus ou moins patiemment. J4avais vraiment envie d'en apprendre plus sur lui !


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

8 [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] , merci :3

ISMÄEL:
 

merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Shakspeare

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Ven 20 Avr - 9:21

L'étalon parut surpris par ma façon de parler. Je le comprends, on n'a pas à faire tous les jours à quelqu'un qui parle en rime. Surtout s'il ne le fait pas exprès. Ses rimes sortaient naturellement, et plus je réfléchissais, plus j'avais l'impression de parler en rime. Un cas à part, c'est vrai. Mais j'étais bien content de trouver quelqu'un qui ne fit pas de remarque sur cette particularité. Au fort, on m'insultais souvent, en disant que je parlais comme une poupée. J'avais horreur de ça. Pourtant, ma voix se prêtais parfaitement à cette drôle de façon de parler. Une voix qui vire dans les graves, posée et très sereine. J'avais l'impression d'être toujours calme à chaque fois que je parlais. En même temps, c'était un peu normal car si j'étais un mauvaise posture, je prenais la fuite. Lâche comme manière me direz-vous ? Je suis d'accord, mais je n'est jamais sus m'y prendre autrement. C'est comme si je ne pouvais pas me battre, ou même crier. Un condamné, obligé de fuir pour pouvoir s'en sortir. Je crois que je m'enfonce encore plus. Quand on me demande quelque chose, je le fait en me taisant.

Je chassais de ma tête ses pensées absurdes en secouant ma tête. L'étalon de feu agitait ses oreilles d'avant en arrière comme pour montrer une certaine perplexité. Mais il semblait de bonne humeur et avait l'air d'avoir envie de se baigner ! Il avait vraiment envie de bouger, il s'agitait dans tous les sens et piétinait surplace. Cette situation me paru un peu comique. Moi, le posé et lui, l'agité. Vraiment amusant ! Était-ce le hasard, en tout cas, il était belle et bien là.

Ainsi, nous nous approchâmes de l'eau du lac. Je regardais la surface du lac, complétement lisse. Les reflets du soleil scintillaient et semblaient danser dessus. Je mis un sabot dans l'eau, sa fraîcheur me fis un bien fou. Je ne m'étais jamais baigné depuis que j'étais devenu un étalon reproducteur. Souvent, je me contentais de rester au fort et d'en faire le tour. Pour me garder un peu en forme, j'avais aussi le droit à des petites séance monté. Mais maintenant, je ne sais pas vraiment pourquoi, le colonel m'autorise de sortir. J'en suis vraiment content ! Rien ne vaut l'air frais du vent qui vous vient de les naseaux et des les crins.... Je fus donc un peu maladroit lorsqu'il s'agissait de me baigner. Mais très vite, mon instinct prit le dessus et comme par enchantement, j'avais l'impression d'avoir fait ça toute ma vie. Mais peut être n'était-ce qu'une impression... Je souris, heureux. Je prenais le temps de savourer cette eau si douce et bonne pour mes muscles. Je bus quelques gorgées d'eau fraîche, avant d'aller vers mon compagnon. Ce dernier avait de l'eau jusqu'au poitrail et semblait tout excité. J'avais vraiment l'impression de me trouver face à mon contraire ! Alors que je prenais mon temps, il me demanda déjà des tonnes de question. Je pris le temps d'arriver jusqu'à lui avant de lui répondre :

« Shakspeare, c'est mon nom
Je viens du fort avec, Luc, mon compagnon.,
Et toi, comment t'appelles-t-on ? »


J'avais, bien évidemment parlé en rime. Je ne pouvais m'empêcher de ruminer en y pensant. C'est vrai, peut être était-ce un point positif pour les femmes, mais franchement, pour un étalon reproducteur, c'était pas la joie. Quand on fait des saillies durant presque toute l'année, il est difficile de trouver quelqu'un. Mais bon, l'avenir me dira ce qu'il en ai, et en attendant, je fais tout simplement mon job. C'est un travail qui paraît cruel, mais qui en plus de paraître, l'ai. Je ne souhaite à personne de le faire. Personne.

[C'est mieux ?]




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Spoiler:
 
005 Roses à mon bouquet. Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Jeu 26 Avr - 16:51

L'eau faisait de petits clapotis sur le poitrail du cheval alezan. Elle bougeait à peine, elle semblait effleurer avec douceur l'étalon, comme une douce caresse. Son frais contact était des plus agréables. Elle apaisait ses muscles avec une douce fraîcheur. C'était relaxant et reposant, sur sa musculature comme sur l'esprit. Cela le décontractait mais ne refroidissait pas son ardeur actuelle. Son excitation ne diminuait pas, restait en lui. À croire qu'il ne s'était pas baigner depuis des mois. Il ressemblait à un poulain, joyeux et turbulent à l'idée de prendre un bain dans le lac qui brillait de mille feux, reflétant l'astre lumineux sur sa surface libre.

Il avait beau être en semie liberté, Maité ne le laissait pas toujours se promener librement. Être indien impliquait d'être avec son cavalier lorsqu'il le désirait ( à moins d'être rusé et de partir avant xD). Mais au moins il profitait de ces grandes galopades. Il adorait ça, et Maité aussi. Galoper dans les plaines, plus vite que les oiseaux, plus libre que le vent, qu'y avait-il de mieux ? Il avait l'impression de voler, de planer. Il se sentait si différent, comme s'il prenait conscience de tout ce qui l'entourait et de lui-même uniquement pendant ces moments.

Mon regard se reporta sur le lac. Sa surface lisse reflétait le soleil, qui était haut dans le ciel. Sa surface miroitait et scintillait comme des millions d'étoiles. Les yeux plissés, je perdis un peu le cours de ma pensée, qui vagabonda sans but précis. Je pensai aux autres chevaux indiens, à Maïté. A ceux qui avaient voulu me monter et qui avaient échoué. !il avaient connus beaucoup de personnes, des humains, des chevaux. Et tous avaient marqué leur vie, plus ou moins, et de manière différente. Mais tous formaient ce qu'il était maintenant. Toutes ces connaissances l'avaient fait évolué, en bien comme en mal.

Il bougea un peu, et il revit le cheval gris. Ah oui. Il était venu se baigner. Ce n'était pas pour rien qu'il ne tenait plus en place, qu'il ne rêvait plus que de ça ! L'étalon gris répondit, de sa voix calme et posée. Elle avait un ton confiant et était très grave. Elle se prêtait bien aux rimes qui sortirent une fois de plus de sa bouche:

« Shakspeare, c'est mon nom
Je viens du fort avec, Luc, mon compagnon.
Et toi, comment t'appelles-t-on ? »

J'eus un sourire. C'était de toute évidence une habitude pour lui de parler de cette manière. Ce n'était pas désagréable ni drôle, cela faisait juste un drôle d'effet.

L'étalon flamboyant dit:

' On me nomme Diego, pourtant je manie bien moins bien les mots'

Il continua d'avancer dans l'eau. Bientôt, il ne put plus toucher le sol de ses sabots. Il se mit à nager, chose qu'il savait faire instinctivement. Cela détendait ces muscles et lui faisait un bien fou. La chaleur était accablante, et le lac était un endroit parfait pour se dégager de cette chaleur torride et étouffante. Il regarda l'autre cheval, qui était derrière lui.

' Rien de mieux qu'un bain dans le lac, pour oublier la chaleur, mais aussi nos tracas. Tu ne trouves pas ? '


Et, continuant de nager, il attendit la réponse de l'étalon gris, étalon aux paroles douces et caressantes, mais à l'épaule marquée durement par le fer.


[C'est parfait merci ;D !]


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

8 [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] , merci :3

ISMÄEL:
 

merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Diego / Ismäel
Fondatrice ~
Cheval du Shaman
avatar

Messages : 541
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   Dim 3 Juin - 8:25

Up Very Happy


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

8 [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] , merci :3

ISMÄEL:
 

merciiii Malice et Emiko ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-spirit.forumcanada.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Miroir du Soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Miroir du Soleil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Spirit RPG :: Archives :: Corbeille :: RP's inachevés-
Sauter vers: