Eternal Spirit RPG
Bienvenue sur Eternal Spirit RPG !

Un forum qui vient récemment d'ouvrir ses portes et qui est déjà actif... Incarnez le cheval dont vous rêvez et partez à l'aventure !

_________
Nous recrutons bientôt des membres pour l'équipe de modération Wink !


Incarnez un cheval du dessin animé Spirit l'étalon des plaines dans un RPG passionant !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Texte si l'image ne s'affiche pas

Partagez | 
 

 Une patrouille (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Une patrouille (Libre)   Jeu 12 Avr - 18:18

Un homme rentra dans le box de l'étalon aux reflet bleuter,il arreta de machonner son foin pour se retourner façe au bipéde qui venait de pénéntré dans son domaine.Le cheval n'eu pas grande peine à reconaitre cette personne qui n'était autre que Jacob Brook le colonel en personne.

"Salut mon beau"lança t il joyeusement

Et oui,il n'est aps si méchant que ça d'ailleur certains soldats le préfére à l'ancien chef du fort car lui au moin parle normalement et pas toujour d'un ton d'un dieux comme l'autre cependant il ne parle pas comme un ami avec les hommes sous son commandement.
Jacob commença à panser sa jeune monture qui continua à boire sans etre déranger plus que ça.Un quart dh'eure plus tard les voilas dans la cour avec le cavalier qui s'aprette à monter sur son étalon qui ne demande qu'à partir,les portes lourdes du fort s'ouvrirent dans un grand bruit typique et reconnaisable par tous.Le colonel partie seul dans le desert,la route défila sous les sabots de Fouganzy qui heureux de sortie aver la tête haute,puis son cavalier le dirigea vers la canyon,il du grimper un peu pour atteindre ses sommets delà on avait une vue magnifique.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Jeu 12 Avr - 20:51

Le Canyon, hein ? Va savoir pourquoi tu es arrivée au sommet. À part du désert à perte de vue, non, il n'y a rien. Tu avais juste eu envie d'observer ton troupeau de haut, bien que tu n'en sois pas le chef, loin de là ! Mais tu aimes te montrer supérieur aux autres à vrai dire, et même quelques mètres de plus faisait de toi, à tes yeux seulement, la jument dominante. Tu pousses un puissent hennissement pour faire entendre ta "gloire" à tous. Les jeunes poulains se cabrent sous ta silhouette menaçante, t'enviant. Tu as toujours été admirer des plus jeunes à vrai dire, mais pour ce qui en est des autres, tu es leur bête noire. La doyenne du clan, fatiguée de te reprendre à chaque, fut impuissante face à cette nouvelle bêtise. Elle ne put que pousser un long râle avant de replonger son museau dans l'herbe verdoyante de la plaine plus bas. Tu l'imites mais ne peut que respirer de la poussière et du sable. Déterminée à te trouver une touffe d'herbe sans descendre de ton perchoir, tu imagines un scénario auquel tu pourrais jouer tout en faisant ta quête. Âgée de trois ans, et pourtant aussi créative et joueuse qu'un yearling. La queue haute, le regard fière, tu trottes les naseaux au ras du sol. Empruntant un chemin assez raide, tu manques de te retrouver sur l'arrière train plus d'une fois. Mais si tu veux arriver en bas, il y en a une dizaine comme cela. Tu abandonnes. Guettant l'horizon du Canyon, un nuage de poussière se forme. En plissant les yeux, tu constates que ce n'est rien d'autre qu'un cheval de Cow-Boys monté par un de ces horribles bipèdes. Et parmi eux, c'est bien les Cow-Boys qui t'insupporte le plus, arrachant la bouge de leur chevaux avec un bâton de fer. Le couple s'arrête non loin de toi, sans pour autant t'apercevoir. Leur yeux rivés sur l'étendue de sable de l'autre côté. Décidée à t'amuser un peu sans avoir affaire à l'homme, tu racles doucement du sabot pour attirer l'intention du joli cheval bleuté.


Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Ven 13 Avr - 12:02

Fouganzy avait de la peine à voir trés loin à cause de l'astre lumineux qui à hauteur des yeux les transpercent avec ses rayons.Il penser à son repas de granuelr du soir pour ensuite réfléchir à ce que Jacob avait l'intention de faire ici dans un trou perdu en plein desert,bon il y a bien des chevaux sauvage qui rarement ose s'aventurer ici et qui sont généralement seul.Un bruit attira son intention,son oreille d'abord suivit de prés par sa tête tourna du même côter droit.Les oreilles bien en avant signe de "savoir de quoi il retourne" puis son regard se déposa sur quelque chose plus bas,aprés une ou deux minutes à laisser ses yeux s'habituer à la lumiére plus faible en bas,il découvrit une jument.En observant bien elle n'avait aps une robe unie non un mélange de deux couleures voir trois:marrons,blanc et noir.
Il s'ébroua doucement sans avertir son cavalier de la présence de la jument,il lui demansa qui elle était d'un petit hennisement ressemblant à un couinement masculin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Jeu 3 Mai - 17:48

Le cheval ne réagit tout d'abord pas, ces yeux concentrés sur l'astre de midi. Puis, pivotant ses oreilles, il détourne le regard vers la source du bruit. Toi. À son air, il ne semble pas comprendre tout d'abord ce qu'il se passe et plisse légèrement les paupières avant de deviner qu'il avait affaire à un cheval. Ou plutôt une jument. Fidèle à lui même il n'avertit pas son cavalier que tu te trouves ici, juste à quelques mètres plus bas. Mais avais-tu bien fait de l'interpellé ? Si jamais il changeait d'avis, tu en serais peut être réduite à l'esclavage et victime des cordes et fouets. Tu dilates tes naseaux et bombe le poitrail alors qu'au même instant il pousse un léger hennissement, te demandant qui tu es. Tu montres les dents deux secondes avant de lever brutalement la tête et de racler le sol de ton sabot usée par les longs galops dans la plaine. Dois-tu lui faire confiance ? De nature méfiante envers les hommes, ces traîtres, et ces chevaux de cowboy qui ont tenté plus d'une fois de te séparer des tiens... Mais après tout, tu ne peux pas t'en empêcher, tu aimes faire de nouvelles connaissances. Tu abandonnes ton attitude agressive et tends l'encolure vers la silhouette du cheval. D'un simple "gémissement" tu te présentes, Okami, jeune jument des plaines. Tu marques une pause et lui retournes la question avec un murmure juste assez perceptible pour les oreilles du tricolore. Tu oses après ça faire un pas sur un chemin escarpé menant vers leur emplacement. Non, tu ne te laisserais pas attraper, mais ta première "vraie" rencontre avec un cheval de cowboy t'intrigue, il faut que tu ailles voir de plus près.


Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Jeu 3 Mai - 18:11

La jument se fit menaçante sur le coup,l'étalon arqua l'encolure pour dire que de toute façon il n'était pas intimidé.Puis elle lui repondit alors il se présenta en soufflant doucement par ses anseaux

"Je m'apelle Fouganzy mademoiselle"il était galant

Il aimer bien les juments bien sur en période de chaleur,elle les attirent plus et il n'a qu'une envie les monter mais là il ne lui sembler pas que c'était cette période.Elle fit un pas vers lui ,de suite il l'avertie de ne pas s'approcher de trop car son bipéde ne manquerait pas de lui demander de la capturer.Jacob prit sa gourde d'eau dans la sacoche accrocher a la croupe de son cheval il ne remarqua même pas la jument trop consentré à réfléchir à quelque chose.Il mit pied à terre pour remettre un étrier correctement,l'étalon en provita pour se consentré sur la jument.

"Pourquoi vient tu dans ce désert,là ou l'eau se fait rare ainsi que la nourriture?,"dit il intriguer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Jeu 3 Mai - 19:02



L'étalon, l'encolure arqué, dilate ses naseaux vers toi. Une de tes oreilles pivote vers l'arrière, l'autre reste à sa place, montrant ton intrigue et ta curiosité. Il répond, d'un ton calme et assuré.

«- Je m'appelle Fouganzy, mademoiselle. »

Surprise de sa phrase pleine de galanterie, tu hausse un sourcil. Toi qui croyait que les chevaux des bipèdes étaient farouches et méchants... Flattée, tu fais un pas de plus, toute guillerette d'un tel compliment. Ne lâchant pas Fouganzy des yeux, tu crois apercevoir une certaine lueur enflammé son regard. Tu arrêtes tes petits sauts et soulève légèrement la lèvre supérieur, prête à montrer les dents. L'étincelle disparaît de ses iris et il tourne le regard vers son cavalier, après avoir t'avertie de ne pas t'approcher trop près. L'homme se penche en arrière et attrape une gourde dans une sacoche en tissu léger couleur sable. Il lève la gourde à la hauteur de sa bouche et avale quelques gorgées, te rappelant sa trachée sèche. Tu rumines dans le vide et stoppe le mouvement quand il replace l'objet dans le rangement accroché à la croupe de son cheval. Le bipède s'accroche au pommeau de la selle, passant une jambe par dessus sa monture, mettant ainsi pied à terre. Faisant coulisser la lanière de cuir maintenant un des étriers, il la rajuste avant de la lâcher et de tourner le dos à vous deux. Vous fixant à nouveaux, une mine inquiète se dessina sur les traits de l'étalon.

«-Pourquoi viens-tu dans ce désert,là ou l'eau se fait rare ainsi que la nourriture ? »

Si tu pouvais sourire comme les humais, tu l'aurais fait. À la place, tes yeux se plissèrent légèrement, pétillants et amusés. C'est vrai que lui n'a connu que le confort de la paille et de l'eau fraîche, bien au chaud dans un box et dorloter par les cowboy et les palefreniers. Tu penses à l'hiver, cette saison si dur qui faisait plusieurs victimes chaque année, souvent les solitaires ou les célibataires sans troupeau. Parfois les poulains. Ton amusement s'efface et tu lui réponds d'une voix grave et sérieuse, les yeux fermés :

«- Nous sommes habitués depuis tout petit à savoir où trouver de la nourriture et de l'eau, même dans les milieux les plus arides comme le désert. Et si on en trouve pas, nous devons compter sur notre résistance et physique mais aussi mentale. Quelque chose de naturel chez nous, contrairement aux chevaux domestiques qui eux sont chouchouter et surveiller en permanence. »

Tes mots pèsent, ton timbre de voix très sec et presque intimidant, dévoilant toute le vérité. Tes élocutions sont si sincères que tu t'en donnes des frissons. Tu rouvres les yeux vers le joli tricolore et reprend ton air joyeux et chaleureux que tu avais abandonné quelques instants plus tôt.

«- Et toi, que fais-tu ici ? »




Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Ven 4 Mai - 18:17

Il l'écouta tout en surveilliant du coin de l'oeil si Jacob ne reperait pas la jument,car il n'avait pas envie que ce moment qu'il passe avec la femelle s'arret et qu'il soit obliger de la poursuivre.
Il répondit à ça question un court moment plsu tard:

"Chouchouter?!Celà dépend vraiment car si on fait une bêtisse ou si on se comporte mal,on nous prive de nourriture et pour certains le fouet n'est jamais loin,mais j'ai de la chance d'avoir un bipéde même si il est chef du fort qui soit assez gentil avec moi,je ne doit juste pas trop faire l'andouille quand même mais je sais me tenir à careaux et j'obéie naturelement à lui."tout en s'arretant

Il pouvait consevoir que la femelle ne soit pas du meme avie car ell ne connaiser aps els hommes eet n'était aps née cow boys.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Mar 22 Mai - 8:07

UP



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Sam 2 Juin - 23:41

| Désolée, j'avais oublié que tu avais répondu. :/ Je répond dès que je peux ! |


Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Mar 26 Juin - 9:10

L'étalon jette un regard de côté à son bipède qui passe une main dans ses cheveux, tout en refermant sa gourde de l'autre. Il ne devait pas te voir. Pas maintenant du moins. Tu recules d'un pas, te cachant davantage dans l'ombre inquiétante de la falaise. Seuls tes nasaux roses dépassent la limite. Tes yeux luisant observent avec attention la réaction suite à tes propos, quoiqu'un peu provoquant, du cheval. Enfin, il se reconcentre sur toi.

"Chouchouter ?! Celà dépend vraiment car si on fait une bêtise ou si on se comporte mal,on nous prive de nourriture et pour certains le fouet n'est jamais loin,mais j'ai de la chance d'avoir un bipéde, même si il est chef du fort, qui soit assez gentil avec moi,je ne dois juste pas trop faire l'andouille quand même mais je sais me tenir à carreaux et j'obéis naturellement à lui."

Ta bouche s'ouvre, mais aucun son ne sort. Tu es étonnée qu'il puisse penser ça. Tu ne connais pas le mot obéir, et tu ne veux pas apprendre sa signification, c'est contre ta nature. Soudain, une montée d'adrénaline te pousse à faire quelque chose de fou. L'étalon semble t'apprécier, il dit qu'il obéit naturellement, que son bipède est gentil... On va voir ça ! Si il a un minimum de fierté de cheval, il ne le fera pas, mais si c'est un de ses lâches de chevaux sauvages qui se plient sous l'éperon... Tu tapes fort avec ton sabot de ton intérieur droit. Des cailloux tombent. L'homme tourne la tête dans ta direction. Tu souris. De toute façon, même si il décidait vraiment à te poursuivre, tu connais mieux le canyon que n'importe quel cow-boy et cheval "domestique". Et avec un poids en plus sur son dos, tu arriveras bien à la semer, tu es rapides. Enfin, tu espères.

- "Ah oui ? Tu sais, il y a plein de choses qui me dégoûtent chez les hommes. Dont ça !"

Tu fais un bon, sortant de ta cachette. Tu attéris les quatre membres synchronisés, le regard plein de défis. Tu hennis. Le cavalier te vois mais ne réagit pas tout de suite. Ta folie t'importe, si ce n'est du courage, et tu gravis la pente qui vous sépare en hauteur. Apeès quoi, tu les fixes avant de partir au galop, droit sur eux. D'un coup d'épaule puissant, tu les bouscules. L'homme sort soudainement de sa torpeur et attrape les rênes de son cheval, commençant à l'exiter avec des coups de talons. Tu continues. Tu sais où se chemin mène. Tu ne sais pas si ils te suivent, si ce cow-boy à décider de t'attraper ou non, mais tu cours quand même. Tu as juste besoin d'exercice....

- "On va voir qui commande maintenant", dis tu en t'esclaffant.



Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Mar 26 Juin - 11:07

Aprés la réaction bizarre de cette jument,le voula contraint de fonce dans les sentiers pour la rattrape la chaleur n'aidant en rien la course folle que tu engage mais le cheval ne voulait pas désobéir,Jacob avait un regard sévére et dur celà singifie qu'il déteste ce qui venait de ce passe.Fouganzy était rapide et ne trainé pas derriére elle s'en pour autant vouloir la dépasse trouvant ce comportement ridicule et stupide a quoi bon avoir fait ça alors qu'il converse tranquillement,il lui cria

"Et attend qu'est ce qui ta prit?Ce petit jeu n'a rien d'amusant ou d'attreihiant!"

Il tourna vers la droite au lieu de continue à gauche chemin empreinte par la jument,il perdit un peu de temp pour monter mais en gagnia quand il sauta soudainement devant elle,se préparant à encaisse le choque qui aller surment ce produire vu la vitesse de chaqu'un.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émiko.

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Mer 27 Juin - 16:08


Ta crinière te fouette les joues, tes sabots butent contre des cailloux. Parfois, tu as mal, mais tu ne t'arrêtes pas. Tu descends les sentiers, zigzag entre les rochers. Petit à petit, tu t'approches du fond du canyon. Tu jettes un regard plein de malice derrière toi. Un peu plus loin, une silhouette équine te suit au galop. Elle peine à t'atteindre, son cavalier l'exite à coups de cordes sur la croupe et de pressions du mollet. Se pliant à ses exigeances, Fouganzy allonge de plus belle ses foulées. Comme tu t'y étais attendu, il a obéit. Il aurait pu ne pas le faire, juste par respect pour toi, mais il est soumit aux ordres de cet homme. Tu couches les oreilles, pousse un hennissement strident et te reconcentre sur ta route, prenant davantage de vitesse. Ca oui, tu es rapide, à force de t'entrainer tous les jours dans la plaines, et de t'échapper de la surveillance du troupeau. Justement, avec cette vitesse et ton orgueil, tu ne fais pas attention à ce qu'il se passe aux alentours. Tu ris intérieurement en faite. Bientôt, tu débouche dans une sorte de forêt longeant un cours d'eau tumultueux. Le fond, tu y es. Tes naseaux se dilatent, ton coeur s'emballe. Tu jettes tes postérieurs en arrière, provoque l'étalon et t'enfonce dans le bois. Les ronces te griffes les membres, tes genoux commencent à saigner. Tu laisses des gouttes de sang derrière ton passage, mais tu ignores les picotements à tes antérieurs. Puis une forme apparait au loin. Un tronc d'arbre est couché au milieu du passage. Tu relèves ton encolure, et fronce les sourcils, déterminée à passer par dessus. Tu compte tes foulées. Un... Deux... Trois... Tu fléchis tes muscles et après une dernière battue, t'envoles. Tu planes comme au ralenti, dégustant cette sensation étrange qui t'envahit. Tu étires tes antérieurs et sens le sol sous tes sabots. Facile.

- "Hé, attend, qu'est-ce qu'il t'a prit ? Ce petit jeu n'a rien d'amusant ou d'attrayant !"

Tiens, tu l'avais oublié celui-là. Tu desseres les dents et t'esclaffe bien fort. Son bipède n'a pas l'air content... Tu adores ça ! L'étalon tricolore se retire du sentier, se dégageant vers la droite. Tu le regarde de côté, ne comprenant pas où il veut en venir. Puis tu souris et bats plusieurs fois des paupières en prenant un air tout à fait charmant. Soudain, ton rictus s'efface. Il a disparut derrière un bosquet. Tu examine tes arrières, la droite, la gauche, deva... Devant! Il apparait soudainement de nouveau, et se jette en travers du chemin. Tu ne peux plus esquiver. Tu couches les oreilles, ronfle, et saute le plus haut possible. Compliqué avec le peu de distance. Puis, tu vois qu'il est trop tard, que c'est inévitable. Alors le cavalier se protège le visage de ses mains en poussant un cri. Tes antérieurs passent par dessus le cheval, mais pas l'homme. Tu le renverses, le désarçonne de Fouganzy. Le bipède attérit lourdement par terre. Tes membres avant son déséquilibré, tes postérieurs trop bas. Tes sabot heurtent le dos de l'étalon. Tu baisse la tête vers lui, jette un coup d'oeil affolé, avant de vous précipiter dans une chute. Tu tombes sur tes genoux écorchés. Une douleur se propage dans tes rotules, tu hennis de douleur avec de sentir un poids terriblement pesant sur tes postérieurs. Fouganzy était couché dessus, te bloquant. Le cavalier se recule pour éviter d'être blessé.

- "Relève toi espèce d'idiot ! Toi, qu'est-ce qui t'a prit ?!"


Émiko. ♣


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouganzy
Étalon du colonel ~
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Avec le colonelle

MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   Jeu 28 Juin - 10:58

Le choque fut rude trés rude même,Fouganzy perdit l'équilibre et tomba lourdement au sol tellement lourd qu'il fut sonné,il entendit des bruits comme ci on lui parle mais il ne comprenait rien,son instinct de survie lui dit de se leve,il avait mal au dos mais le fit quand même aprés quelque essaies.Tout autour de lui tourne à une vitesse folle,il ne bouegea plus comme paralyser,il reentendit soudainement n'avant rien comprit à ce que la jument à dit mais s'en fiche

"Tu!!Rhooo mais sa t'arrive souvent de réfléchir avant d'agir!!"dit il méchament

Il leva sa tête vers elle,les sourcils fronçer

"Sa va?"lança t il sequement"Je te le redemande qu'est ce qui t'a prit tout un coup,je ne voit pas ce qui c'est passer pour que tu réagise comme ça!"

Le cavalier voule avance vers sa monture mais sa tête lui fit mal,il se dirigea vers un roche et se cala le dos dessus avant de s'écroule à son pied,il avait chaud suant à grosse goute mais ce n'était aps à cause du desert,la chute qu'il venait de faire trop dur pour un humain ne sentait aps bon pour lui



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une patrouille (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une patrouille (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» patrouille de griffe de panthère
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Spirit RPG :: Terre des Cow-boys :: Désert :: Canyon-
Sauter vers: